Ordinateurs pour Arbollé

Après une longue odyssée (et avec la collaboration de la Bibliothèque Olvido Ruiz de Valbuena de Ouahigouya), enfin ils sont arrivés à Ouagadougou (capital du Burkina Faso) les 20 ordinateurs donnés par l'UPV et mis à jour par TeSo (Télécommunications Solidaires) pour la mise en place d'une salle informatique dans l'école de secondaire d'Arbollé, région de Yako (nord-ouest du pays) avec la collaboration de l'association locale amie ASFES (Association Solidaire avec les femmes et les enfants du Sahel), avec qui une longue trajectoire de collaboration nous unit.
Nous sommes dans l'attente de pouvoir adapter une salle de classe pour sa mise en marche avec l'aide d'un membre de CIM Burkina qui se déplacera vers Arbollé pour ce travail, et qui profitera de la même manière pour former quelques professeurs dans la réinstallation d'équipes avec software libre. De cette façon l'entretien des mêmes sera garantie.

10/06/2017

Une école primaire pour Koul Pon Gane

Aujourd'hui nous présentons un projet à la Mairie de Casares. Il s'agit d'un projet partagé avec de l'association amie "Association École Sansana". On va essayer de construire une école primaire au village de Koul Pon Gane, dans la contrée de Gaoua (Burkina Faso). Nous espérons avec illusion gagner cette convocation.

Ici on peut voir un petit vidéo de 4 minutes avec les raisons.

Riba-Roja: Femmes de Camp de Túria avec les femmes du Burkina Faso, coopération et solidarité

L'Association FEMMES DE LA MÉDITERRANÉENNE de Riba-Roja (Valence, Espagne) a réalisé le vendredi 31 mars passé une causerie pour faire connaître l'activité de CIM Burkina, une association laïque qui donne soutie aux femmes de ce pays africain à travers de l'alphabétisation et de la formation, en plus de la commercialisation de quelques produits; le plus important : le karité.

Depuis 2005 qu'elles ont commencé à visiter la la province de Gaoua, elles ont amélioré les infrastructures scolaires, elles ont créé des bourses pour les petites filles et les enfants, elles ont favorisé la construction de puits d'eau et de jardins scolaires. Cela a permis d'améliorer la qualité de vie de la province, enfin elles ont créé des mécanismes pour lutter contre la pauvreté, donc cela suppose une exclusion sociale, et CIM Burkina a mis en valeur l'épanouissement des femmes comme pièce fondamental pour le bien-être familier, local et régional.

Avec l'éducation, et la conscience de se mettre en action pour obtenir un plus grand bien-être, lentement, on a réduit la pratique de la mutilation genital féminine. De plus, les femmes de Gaoua ont exporté son modèle d'association et travail au Sénégal et au Mali, il s'agit d'un nouveau système d'organisation et d'une vie qui reconnaît la viabilité, le microcrédit, la formation des petites filles et de jeunes filles qui permettra la valorisation du travail de la femme et sa capacité de faire du bien à son environnement.

Avec cette activité de coopération, les FEMMES DE LA MÉDITERRANÉENNE veulent rendre évident son intérêt à la cause de la femme, et faire visibles leurs projets d'organisation et de croissance dont les femmes sont les protagonistes après avoir créé un monde meilleur. C'est pourquoi "nous n'oublions pas que l'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde".

https://cronicadigitalcomarcal.blogspot.com.es/2017/04/riba-roja-dones-d...

04/04/2017

Bruxelles compromet 117 millions pour le Burkina Faso

La Commission Européenne a annoncé ce lundi une contribution de 117 millions d'euros pour financer le programme du soutien à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l'agriculture soutenable et à l'adaptation au Burkina Faso.

En somme, il s'assignera une aide de 100 millions d'euros pour le budget du secteur agricole dans la période 2017-2021 et sera complété par des soutiens à des projets ponctuels pour améliorer les pratiques alimentaires dans les plus pauvres foyers.

Article complet ici.

27/02/2017

L'Espagne découpe 90 % l'aide à l'éducation dans des pays appauvris

Dans le monde il y a 263 millions d'enfants sans scolariser, mais l'aide espagnole a été réduite dès 354 millions d'euros à 34 millions.

L'Espagne a disparu de la communauté de donateurs dans l'aide au développement et, plus en concret, en ce qui concerne l'éducation, puisque son apport a été réduit dès 2008 à 90 %, en passant de 354 millions d'euros à 34 millions en 2015. S'il y a neuf ans il supposait le 5,6 % de l'aide des pays du Comité d'Aide au développement (CAD) de l'OCDE, en 2014 il est seulement le 0,6 %. C'est la conclusion principale qui détache du rapport "L'aide dans une éducation, à examen", un document fruit de l'investigation fait par la Fondation Etea pour le Développement et la Coopération et par la Entreculturas et Alboan, deux ONG de la Compagnie de Jésus. Sa finalité : analyser la quantité et la qualité des apports espagnols à l'éducation des enfants et d'adultes de plus pauvres pays du monde pendant les 15 dernières années.

Source. Artícle ici.
01/02/2017

Envoi d'ordinateurs à Arbollé (Burkina Faso)

Avec la collaboration de l'organisation TeSo (Télécommunications Solidaires), 20 ordinateurs complets ont été envoyés à l'école de secondaire d'Arbollé (province de Passoré, au nord du Burkina Faso). Les équipes, qui sont homogènes, ont installé xubuntu 16.04 avec les applications les plus habituelles. Ils sont configurés à quelques langues (le français, l'espagnol et l'anglais) et avec facilité, on peut alterner le clavier français et l'espagnol. Les ordenateurs sont sur la route dans un container envoyé par l'association locale amie Bibliothèque Olvido Ruiz de Valbuena, et seront installés dans un salle de classe, maintenant dans un processus d'adéquation, avec la collaboration de l'association locale ASFES (Association Solidaire pour la Femme et l’Enfant au le Sahel). 20/01/2017

 

 

Reconnaissance de Bankia au travail de l'APFG et de CIM Burkina

24 octobre passé, la réunion mensuelle de la Direction de Zone de Valence Sud, a compté avec la présence de la Présidente de l'APFG, Ini Damien, qui a expliqué de première main quelle est la réalité de l'éducation et de la femme au Burkina Faso. Elle a remercié la collaboration de Bankia, qui a financé, à travers de CIM Burkina, un projet d'électrification, avec plaques solaires, du centre professionnel de jeunes filles "Camille Kambou" à Gaoua, ainsi que des bourses scolaires pour 15 de ces jeunes filles qui n'ont pas eu accès à l'éducation. Bankia a remis à Ini une plaque de reconnaissance à son travail.
(01/11/2016)

Rencontre avec Ini Damien, du Burkina Faso

En profitant de la visite d'Ini Damien à Valence, nous vous invitons à participer à cette rencontre avec elle. Il s'agit d'une causerie dans lequel Ini Damien (Présidente de l'APFG, association par la promotion de la femme à Gaoua, Burkina Faso), nous parlera de sa lutte par l'épanouissement, l'alphabétisation et les droits de la femme au Burkina, ainsi que par l'éducación comme pilier fondamental pour le développement et la non manipulation.

L'APFG est notre contre-part locale au Burkina. Depuis CIM Burkina nous considérons que c'est une grande occasion de connaître de première main notre travail et notre collaboration avec elles.
(22/10/2016)

Pages