18D - Journée internationale des migrants

Le 4 décembre 2000, l'Assemblée générale des Nations unies a proclamé le 18 décembre Journée internationale des migrants, dans sa résolution 55/93, "encouragée par l'intérêt croissant de la communauté internationale pour la protection effective et complète des droits de l'homme de tous les migrants, et soulignant la nécessité de poursuivre les efforts pour assurer le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales de tous les migrants".

Cependant, la situation des migrants s'est aggravée. Une fois de plus, nous dénonçons l'amalgame des violations des droits subies par les migrants, nous revendiquons le droit d'émigrer et de chercher refuge et l'égalité des droits, des chances et du traitement de toutes les personnes. CIM Burkina se joint à cette demande.

L'absence de moyens légaux et sûrs de voyager oblige à chercher d'autres moyens qui mettent la vie des gens en danger. Des milliers de jeunes gens perdent la vie dans le désert, en Méditerranée ou aux mains des mafias de pays où le taux de traite des êtres humains est élevé.

Des milliers de frontières sont établies à l'intérieur des pays et des continents, des centres de détention, des camps de réfugiés pour extorquer les gens, les maltraiter, violer leurs droits... Des femmes et des filles sont violées, réduites en esclavage, capturées par des réseaux de trafiquants pour être exploitées sexuellement... Et rien ne change.

Dans les pays de destination, toutes sortes d'obstacles sont mis sur la voie de la régularisation et de l'accès aux droits sociaux, économiques et culturels les plus fondamentaux. Dans le cas de l'État espagnol, nous exigeons la régularisation immédiate, l'amélioration des conditions de travail des travailleurs domestiques et des soignants (généralement des femmes migrantes), des travailleurs saisonniers et des ouvriers saisonniers, et des mesures urgentes face à la montée du racisme et des crimes de haine.

Migrer et chercher refuge sont des droits fondamentaux et inhérents des individus.

Le racisme est intolérable aujourd'hui.

Régularisation immédiate!