Soutien à la Coopérative de femmes productrices de souchet Mousso Faso

Localisation : Kimpi (Gaoua) - Burkina Faso
État : En cours d'exécution
.
Durée : Mars 2019 - Mars 2021 (aprox.)
Partenaire local : ASFES (Association Solidaire avec les Femmes et les Enfant au Sahel)

Amélioration de la production agricole de souchet biologique par l'épanouissement des agricultrices et l'utilisation de méthodologies appropriées à Kimpi (Burkina Faso). Marchant vers la souveraineté alimentaire.

Consultez ici l'évolution du projet.

La Coopérative Mousso Faso (désormais CMF) est née en 2017 avec l'idée de développer et de promouvoir la culture du souchet biologique avec des méthodologies appropriées, ainsi que d'améliorer la production locale et les capacités d'exportation, en particulier chez les femmes, qui ont traditionnellement travaillé dans ce secteur agricole au Burkina Faso. La ligne d'action principale consiste à développer une culture biologique et équitable qui permette aux familles productrices et aux communautés locales de vivre dans la dignité. De même, l'objectif est d'améliorer les terribles conditions de travail dans lesquelles la culture locale du souchet a été effectuée jusqu'à aujourd'hui par les femmes, comme le montre le documentaire de dénonciation "Tigernut. La patrie des femmes intègres" .

Pendant des années, les familles d'agriculteurs de souchet du Burkina Faso ont été victimes de pratiques abusives en matière de commerce extérieur, où les familles d'agriculteurs étaient exploitées par des entreprises de pays occidentaux qui consistaient à imposer des conditions de travail extrêmes où les femmes travaillaient en inhalant continuellement la poussière, avec un climat qui atteint des températures entre 30 et 45°C, sans aucune protection contre l'inhalation de poussière ou avec laquelle éviter les piqûres de scorpion (grands amateurs du souchet), les morsures de serpent ou le soleil brûlant pendant les longues journées de travail.

La CMF est né avec plusieurs objectifs :
- Promouvoir la culture biologique et équitable du souchet
- Améliorer les conditions de travail des femmes
- Fournir des outils et augmenter le degré d'usinage pour réduire la dureté du travail
- Réunir les petites familles d'agriculteurs du Burkina Faso afin de répondre à la demande croissante de souchet biologique sur les marchés internationaux.
- En route vers la souveraineté alimentaire.

En bref, il s'agit de créer une structure organisationnelle qui leur permettra d'avoir un emploi décent. 95% des bénéficiaires sont des femmes de différents groupes ethniques, et la Coopérative est née précisément pour promouvoir le rôle des femmes dans le développement des communautés, en encourageant une culture qui lui est historiquement associée, et en éliminant autant que possible les intermédiaires qui n'apportent pas de valeur ajoutée à la chaîne.

Le projet est réalisé en collaboration avec notre partenaire local ASFES (Association Solidaire avec les Femmes et les Enfants au Sahel), avec lequel nous travaillons depuis de nombreuses années sur différents projets de coopération.

Pour promouvoir le projet, et pendant tout ce temps, nous avons pris contact avec des universités, des personnels agricoles, des municipalités, des associations locales, et des clients et coopératives potentiels. Nous avons ainsi obtenu le soutien de différentes mairies (València, Santa Coloma de Gramenet, Torrent, Aspe, Aldaia et Sagunto), de la Fondation Naranjo Galván des Canaries, ainsi que le soutien de dizaines de personnes anonymes et de petites entreprises qui ont apporté diverses contributions par le biais d'une initiative de crowdfunding, ainsi que d'autres dons privés.

Ce projet est divisé en deux phases correspondant à la campagne de production de la coopérative de 2019/2020 (phase 1) et à la campagne déjà entamée de 2020/2021 (phase 2). L'objectif est de maintenir la tradition centenaire de la culture du souchet, tout en générant des emplois décents pour les familles de cette région, en améliorant sensiblement les conditions de travail des productrices, et en marchant vers la souveraineté alimentaire avec un produit local d'origine millénaire grâce à l'autonomisation des communautés locales.

Ce projet favorisera donc le développement des communautés locales, en créant des emplois décents qui permettront aux familles d'avancer par leurs propres moyens, en assurant à la communauté en général, et aux femmes en particulier, l'accès aux droits fondamentaux tels que l'éducation et la santé.

Il s'agit d'un projet viable et, surtout, durable, qui est lié à une douzaine d'objectifs de développement durable - ODS (le 25 septembre 2015, les dirigeants mondiaux ont adopté un ensemble d'objectifs mondiaux visant à éradiquer la pauvreté, à protéger la planète et à assurer la prospérité pour tous dans le cadre d'un nouveau programme de développement durable ; chaque objectif comporte des cibles spécifiques à atteindre au cours des 15 prochaines années).

Nous pouvons également noter que parmi les objectifs de la Coopérative Mousso Faso figure spécifiquement le réinvestissement des bénéfices potentiels dans l'éducation et la santé, y compris la formation des personnes âgées, la création d'infrastructures scolaires, etc.

À CIM Burkina, nous recherchons inlassablement des financements pour mener à bien le projet.

Cofinancé par :

- Mairie de Torrent: 5.000 €
- Mairie de Santa Coloma de Gramenet: 5.000 €
- Mairie de Aldaia: 19.289,37 €
- EUPV (Esquerra Unida del País Valencià):5.500 €
- Mairie de Sagunt: 17.225,30 €
- Fondation Canarie Naranjo Galván: 3.000 €
- Mairie de Aspe: 7.465,82
- Mairie de Valencia: 59.899,22 €